Patcheuse, brodeuse, "bidouilleuse" du 42, vous trouverez ici le petit journal de mes travaux d'aiguilles et divers bricolages ...
[ contact : lecumedemesjours@orange.fr]

......................................................... SUR L'ENSEMBLE DU BLOG, "clic" SUR LES PHOTOS POUR LES AGRANDIR ...........................................

19 janvier 2016

Au rayon des pique-aiguilles

le dernier né s'appelle "Bluebird"
 11 cm sur 22 cm , 49 gr de laine et de ouate


Kit proposé par Primitive Gatherings/Design Lisa Bongean

Il se porte à merveille et espère rejoindre très vite ses frères et sœurs...

si toutefois par miracle l'étagère "dédiée" veut bien s'allonger ?!




 En attendant il restera bien au chaud sur le rebord de la cheminée, il est si beau

***


11 janvier 2016

Grandma's garden # 9

Les bottes, l'arrosoir et les campanules!

Les bottes :

Je n'ai jamais aimé la pluie. Frein aux activités extérieures, enfant déjà je la détestais. Et cette manie de faire frisotter mes cheveux  qui me faisait ressembler à un mouton et attirait les quolibets des autres !! 
Mais l'après-pluie c'était le bonheur.   Avec mes cousins et cousines il nous suffisait d'enfiler nos bottes de caoutchouc  (loin d'être aussi jolies que celles de ce bloc mais qu'importe !)  pour aller patauger dans les flaques formées sur la route de terre défoncée, pour s'extasier avec un ravissement naïf des circonvolutions provoquées dans l'eau par le remous de nos pieds bottés -certains d'entre nous étaient "meilleurs" que les autres pour provoquer la régularité des ondes aquatiques et faisaient notre admiration - , pour rire aux éclats de nos éclaboussures ... ...    pour  rentrer à la maison "boueux et crottés" de la tête aux pieds et pour braver la gronderie des parents avec des fous-rires sous cape !!


L'arrosoir :

Qui cette fois allait être l'élu(e) désigné(e) par ma grand-mère maternelle pour porter l'arrosoir rempli de l'eau de pluie récupérée dans des tonneaux derrière la modeste baraque maison (l'eau courante n'existait pas encore partout ) ?  Douce eau de pluie pas encore acidifiée par la pollution, avec laquelle elle lavait aussi les beaux et longs cheveux que je lui ai toujours connus. Et qui allait se faire gentiment sermonner sans perdre de sa superbe, sous le regard envieux (mais qui s'affichait méprisant) des autres pendant l'arrosage l'inondation démesurée provoquée par cet arrosoir trop lourd pour nous ?  " Attention ! Arrose-bien au pied, pas sur les feuilles !" répétait-elle légèrement exaspérée mais résignée. 
Un privilège que nous pensions unique alors que ma grand-mère sans aucun doute s'assurait de la rotation régulière entre nous tous de cette distribution de privilège d'arrosoir !


Les campanules :
 Il y en avait en bordure du jardin.  Nous en cueillions sans retenue, comme les jeunes enfants cueillent les fleurs,c'est-à-dire avec une certaine forme d'extrémisme : sans tige ou avec la racine ! C'était pour notre "babchia", pour lui montrer notre gratitude d'avoir été l'élu(e) de l'arrosoir ou pour lui faire la cour pour la prochaine élection !! 
Elle accueillait nos clochettes avec un grand sourire et de doux mercis que nous pensions extatiques,  alors que sûrement elle était désespérée de constater que nous avions dévasté ses jolies bandes de campanules roses ou bleues.



Une nostalgie enfantine et heureuse pour moi autour de ce bloc du Grandma's garden de Roxane !

 Merci Roxane ! 
... et maintenant on commence le montage !!
***
"Il reste toujours quelque chose de l'enfance, toujours ..." 
Marguerite Duras   "Des journées dans les arbres "

8 janvier 2016

Grandma's garden # 8

Dans mon jardin je voudrais des roses trémières !  
Mais j'ai beau les semer au printemps dans un terrain riche mais sec et bien drainé, à l'abri du vent derrière la palissade, leur mettre en engrais du purin d'orties à "l’enivrant" parfum, voire même des peaux de banane en lamelles à la racine pour renforcer leurs défenses naturelles contre les vilains apions, elles végètent !  Leurs bases ne s'étoffent que de feuilles "rouillées", leurs hampes à peine parsemées de quelques "pompons" chétifs ne s'élancent pas vers le ciel ! Ça fait vingt ans que j'essaye, c'est mon côté Don Quichotte ! Et pourtant je vois de si majestueux pieds pousser sur des substrats impropres en des lieux inappropriés ! Les jardiniers experts interrogés me disent qu'il n'y a pas de remède. Ces malvacées n'aiment pas et n'aimeront jamais ma terre, mon air et mon eau . Elles sont trémières, têtues et "mal vissées" , un point c'est tout !!

Pour évacuer ma frustration,  j' en ai planté sur le bloc 8  du grandma's garden de Roxane


  

 Sur la porte du cabanon, quelques aulx mis à sécher en espérant qu'ils éloigneront le mal "cryptogamique" de mes laineuses passeroses !


***

"Baiser ! Rose trémière au jardin des caresses" 
Paul Verlaine - Il bacio -








3 janvier 2016

Fleurs de la passion

et passion des fleurs conjuguées dans cette Passiflore transplantée le temps d'une journée sur les terres de Lapeyrouse. Je vous en parlais ICI !

Très vite sa tige serpentine veloutée s'est chargée de branchages feuillus bleus et or, et de frêles efflorescences 


Quelques jours plus tard sont apparues de claires et somptueuses corolles aux pétales ponctués de noir, aux cœurs d'or étaminés de "Moulin rouge" . Pour Noël la liane fleurie avait gracieusement colonisé la face d'une petite trousse : 






Une autre jolie bouture de la Passiflore de Cécile Franconie, et d'autres à venir, à voir chez Sophie !

 ***


"Une fleur est un être entièrement poétique" 
Georg Philipp Friedrich dit Novalis



1 janvier 2016

Bonne et douce Année !

Que cette nouvelle année 2016
très sérieusement proclamée année internationale des légumineuses, 
(mais si mais si, ça ne s'invente pas, c'est ici :  AIL)

préserve avant tout votre santé 
afin
de vous permettre de semer de jolies choses,
de faire germer de belles idées
et d'en récolter avec bonheur les fruits délicats !



BONNE ANNEE !

J'ai passé une année 2015 formidable en votre compagnie,
que 2016 reste une année de partage autour du fil ! 

Je profite de l'occasion pour dire un grand Merci à toutes celles qui ont eu la gentillesse de me laisser, sur ou hors blog, des témoignages d' intérêt, d'amitié !
Des petits mots qui toujours me touchent et m'encouragent à continuer à tenir ce blog chronophage ! 

***

Post programmé 
J'essaye de reprendre très vite le chemin de la blogosphère pour vous montrer des "images" et vous rendre visite !