Patcheuse, brodeuse, "bidouilleuse" du 42, vous trouverez ici le petit journal de mes travaux d'aiguilles et divers bricolages ...
[ contact : lecumedemesjours@orange.fr]

......................................................... SUR L'ENSEMBLE DU BLOG, "clic" SUR LES PHOTOS POUR LES AGRANDIR ...........................................

23 février 2016

La rencontre improbable

Ce 26 Septembre 2015 j'ai tout de suite su que j'avais rencontré une bonne fée !  De celles dont le regard sur la vie et l'écriture subliment tous les petits riens, de celles qui savent nous faire voir la beauté d'un ciel noir ou d'une pousse de navet ! 

Mais de là à penser qu'un jour elle tremperait sa jolie plume magique dans la petite mousse que représente l'écume de mes jours sur le rivage immense de la blogosphère. De là à imaginer qu'elle rédigerait, avec cette encre si sympathique qui se révèle au lecteur à la chaleur de son style, un élogieux article sur mon petit blog de rien, il y avait un océan ! 

Et pourtant l'improbable est devenu réalité dans Magic Patch 121 à la page 19 !




Si vous collez votre oreille à ce minuscule coquillage déposé sur le sable par l'écume de mes jours, vous entendrez déferler la vague itérative d'un abyssal
 "Merci Nathalie"

*** 



15 février 2016

Pause :

période plus ou moins longue pendant laquelle je me pose ! 
Vous aurez remarqué que j'ai évité avec soin tout mot comportant anciennement un   ^  !

Je vous retrouve bientot, ... ou plutot  "je vous retrouve plus tard " comme aurait surement ("c'estàdire" avec aigreur mais peutetre avec assurance, va savoir ?) dit Pluto ce joyeux drille vorace de Disney.  
 Et promis je n'attends pas 26 ans pour revenir !! 

Vous n'avez rien compris ? C'est normal sans accent, sans trait d'union on n'y comprend plus rien ! 
Toujours est-il que mon blog prend un peu de vâcances ! 
( et ne venez pas me dire que vâcances ne prend pas d'accent ^ ! je ne vais pas sûpporter  ! )

***


7 février 2016

Grandma's garden # 10

Un coin de jardin où la solidité des accessoires en zinc s'oppose à la fragilité des graminées. L'ondoyance suggérée des poacées se fait discrète derrière l'aplomb assuré des instruments jardiniers. Un monde "guindé" et ancestral s'installe dans un monde mouvant et éphémère. J'ai aimé jouer avec ce subtil jeu de contrastes du bloc 10 du grandma's garden de Roxane !
 

Un bloc qui vient prolonger notre quilt dans le bas

Je ne vous en montre pas plus pour le moment :-)  

*** 

"Avez-vous vu toutes ces graminées qui poussent
La toison mal peignée du monde
Toutes ces graminées baptisées
qui ont planté leurs pieds d'araignées dans la terre meuble
Et qui catapultent leurs graines au-dessus des océans et des volcans
Voltigeuses incognito de l'instant et de l'éternité ...
[... ]"

    Sylvie Schenk  L'éternité des graminées